60 ans d’intégration communautaire! Que la fête commence!

Dans la section : Communiqués de presse, Dans l'actualité, Non classifié(e)

Website Main Tile_60th

Tout a commencé dans un salon, quand un groupe de parents s’est réuni pour discuter de la façon d’obtenir une éducation pour leur enfant. Les enfants pour lesquels ils se réunissaient avaient un handicap intellectuel; à l’époque, ils n’étaient pas admis dans la classe ordinaire ou même dans l’école du quartier..

Ainsi est né le mouvement d’intégration communautaire au Nouveau-Brunswick. Ces parents et d’autres personnes comme eux dans les localités de la province mirent sur pied des associations locales afin d’améliorer la vie de leurs enfants. Un peu plus tard, ces associations locales se rassemblèrent pour former un organisme provincial ayant pour mandat de plaider pour un changement au niveau du gouvernement. Cet organisme, désormais appelé l’Association du Nouveau-Brunswick pour l’intégration communautaire (ANBIC), a reçu ses lettres patentes le 10 avril 1957.

Pics_2

Aujourd’hui, six décennies jour pour jour après sa constitution en organisme sans but lucratif, l’ANBIC marque l’événement en procédant au lancement de son année de célébration du 60e anniversaire.

« Quelle formidable journée que celle-ci! », s’est exclamée Julie Stone, présidente du comité du 60e anniversaire de l’Association et militante et experte en matière d’inclusion scolaire. Stone, également ancienne présidente du conseil d’administration de l’Association du Nouveau-Brunswick pour l’intégration communautaire et du conseil d’administration de l’Association canadienne pour l’intégration communautaire, était maîtresse de cérémonie pour l’activité, au cours de laquelle plusieurs annonces ont été faites.

La première annonce, c’est que le jockey néo-Brunswickois Ron Turcotte sera président honoraire de l’année de célébration.

01_manchette_turcotte_19juillet

« Ron Turcotte est un nom bien connu dans la plupart des foyers du Nouveau-Brunswick, tout particulièrement ceux du Nord-Ouest, près de Grand-Sault, mentionne Mme Stone en le présentant. Comme la plupart des gens le savent, c’est le jockey néo-brunswickois qui a acquis une renommée internationale en 1973 en conduisant le cheval Secrétariat à la victoire de la première Triple Couronne en 25 ans. » Cette année-là Turcotte et Secrétariat ont établi le record dans chacune des courses Triple Couronne, records demeurés invaincus, presque 45 ans plus tard. Turcotte est la première personne du monde de la course de purs-sangs à être nommé membre de l’Ordre du Canada. Il est aussi membre de l’Ordre du Nouveau-Brunswick et a reçu de nombreux prix et distinctions, ayant notamment été nommé membre d’au moins huit temples de la renommée.

Turcotte n’a pu assister au lancement, mais il a envoyé un message de bons vœux dont Danny Soucy, directeur général désigné de l’ANBIC, a fait la lecture.

 

En remerciant l’ANBIC de l’avoir choisi à titre de président honoraire, Turcotte a aussi écrit :

 

« Étant devenu paraplégique en 1978, j’ai appris à mes dépens à connaître les obstacles, les préjugés et les jugements défavorables auxquels font face les personnes ayant un handicap. Mais même avant, j’étais partisan de l’inclusion. Toute ma vie, j’ai cru que tout le monde avait une place dans le monde et devrait pouvoir se sentir à place à l’endroit qu’il souhaite, à l’école, dans le milieu de travail et dans sa communauté. Voilà pourquoi j’apprécie tellement ce que défend l’ANBIC et ce que l’organisme fait chaque jour pour permettre aux personnes ayant un handicap de mener une vie plus intéressante.

« J’ai vécu l’essentiel de ma vie au Nouveau-Brunswick, a ajouté Turcotte. J’adore la province. Le fait que l’ANBIC nous a amené à l’avant-scène de l’inclusion au Canada et même partout dans le monde me rend encore plus fier d’être citoyen de la province. »

Le slogan du 60e anniversaire a aussi été annoncé au cours de l’activité de lancement : le droit de se sentir à sa place, chaque jour à tout point de vue.

Pics_4

« Ces mots signifient beaucoup pour les gens que l’ANBIC soutient, a dit Julie Stone à l’occasion du lancement. À peu près tout le monde souhaite se sentir à sa place, faire partie de l’école, du milieu de travail, de sa communauté. Malheureusement, dans le passé, et même encore aujourd’hui, beaucoup d’enfants et d’adultes qui ont un handicap intellectuel finissent par se sentir isolées et seuls, et ce, parce qu’ils sont exclus des choses que la plupart des gens tiennent pour acquis.

« C’est la raison pour laquelle le slogan Le droit de se sentir à sa place, chaque jour à tout point de vue est également important pour les gens de l’ANBIC », a ajouté Stone. Ces derniers travaillent avec acharnement chaque jour, parce qu’ils estiment que non seulement tout le monde a le droit de se sentir à sa place, mais que ce sentiment est une bonne chose pour tout le monde. »

Une autre annonce faite au lancement, c’est que l’ANBIC a reçu du financement de Canada 150 pour un projet d’histoire intitulé Inclure les Canadiens ordinaires : c’est notre affaire.

CFC150_Fund_wordmark_updated

« Il est très important de connaître notre passé, afin de ne pas le répéter », a dit Krista Carr, directrice générale de l’ANBIC. Financé par le Fonds communautaire pour le 150e anniversaire du Canada, le projet permettra d’examiner et de célébrer l’histoire et le progrès des personnes ayant un handicap intellectuel au Nouveau-Brunswick au cours des 150 dernières années. La proposition de l’ANBIC a été l’une des rares du Nouveau-Brunswick à recevoir cet appui. Le Fonds communautaire pour le 150e anniversaire du Canada est le fruit d’une collaboration entre la Fredericton Community Foundation, le gouvernement du Canada et d’extraordinaires chefs de file d’un bout ou l’autre du pays.

Le produit final du projet sera un site Web, qui comprendra une chronologie électronique et interactive des 150 dernières années de l’inclusion au Nouveau-Brunswick, ainsi qu’un livret PDF téléchargeable et une vidéo. Des versions papier du livret seront par ailleurs imprimées et distribuées et le projet permettra de faire des exposés éducatifs dans les écoles du Nouveau-Brunswick et devant d’autres groupes intéressés.

Shelley MoorePlusieurs activités qui auront lieu au cours de la prochaine année ont par ailleurs été mentionnées à l’occasion du lancement, notamment une conférence prévue les 27 et 28 octobre et présentant la conférencière extérieure Shelley Moore.

« Nous sommes très enthousiastes à l’idée d’avoir Shelley Moore à cette activité », a indiqué Krista Carr au moment de faire l’annonce. Moore est une chercheuse en inclusion scolaire, une collaboratrice, une consultante et une conteuse très sollicitée qui a travaillé auprès des districts scolaires et des organismes communautaires partout au Canada et aux États-Unis. Elle présentera un atelier d’une journée complète le vendredi 27 octobre, sera la conférencière principale du dîner du gala des champions de l’inclusion cette soirée et dirigera une autre séance samedi après-midi. La présentation de Moore à Fredericton est le fruit d’un partenariat avec la faculté d’éducation de l’Université du Nouveau-Brunswick.

«Nous prévoyons de nombreuses autres activités agréables et instructives au cours de la prochaine année, qui seront autant d’occasions pour la communauté de se rassembler et de célébrer l’immense progrès réalisé en inclusion au Nouveau-Brunswick depuis 1957, a indiqué Julie Stone. Ce progrès nous a rapprochés de l’idéal d’une société où tout le monde sent qu’il a sa place et peut jouer un rôle enrichissant, important et agréable comme membre inclus dans sa communauté.

« Bien que certains préparatifs de la célébration soient bien amorcés, tout membre de la communauté désireux de joindre notre comité est bienvenu, a-t-elle dit. C’est une célébration qui s’étend sur toute l’année et, comme on sait, l’union fait la force! »

Pour donner des idées ou faire partie du comité du 60e anniversaire de l’ANBIC, on peut communiquer avec Lindsey Gillies à ea@nbacl.nb.ca ou au 506-444-2482.Constant Contact Strip - 60TH X lARGE

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Déclaration sur l'accessibilité au web

Production Web Big Bright Sun Communications logo Big Bright Sun Communications