Aider à réduire la pollution de l’eau: donner des vêtements

Dans la section : Blogue de l'ANBIC, Dans l'actualité, Non classifié(e), Nouvelles de l'ANBIC

Notre province est riche en ressources naturelles. L’une des plus reconnaissables est notre eau.

Le Nouveau-Brunswick est connu pour ses beaux lacs, ses rivières sinueuses et son vaste littoral. Cette eau abrite des milliers d’espèces de la flore et de la faune. Notre approvisionnement en eau est également un élément que nous tenons trop souvent pour acquis. Tant qu’il y a un approvisionnement propre provenant de nos robinets, ou que nous pouvons sauter dans notre piscine préférée, la vie est bonne, mais dès que la situation est interrompue, alors seulement nous réalisons combien cette ressource est importante dans notre vie quotidienne.

La pollution de l’eau est un véritable problème dans le monde entier. Qu’il s’agisse des plastiques ingérés par les poissons et la faune, des eaux usées et de la pollution industrielle qui souillent les cours d’eau et en font des endroits inhospitaliers, nous devons contribuer à protéger notre eau. L’une des façons les plus simples d’y parvenir est de donner une seconde vie à nos vêtements.

L’industrie textile est l’un des plus grands consommateurs d’eau au monde. Pour fabriquer une seule chemise en coton, nous utilisons 2 650 litres d’eau, ce qui est étonnant. Une seule paire de jeans nécessite près de 7 000 litres d’eau. La production de textiles utilise un tiers des ressources mondiales en eau douce. Outre la consommation, l’industrie textile est également responsable de 20% de la pollution de l’eau dans le monde, selon la Banque mondiale. Des milliers de produits chimiques sont utilisés pour créer des millions de mètres de tissu, y compris des colorants et des agents de fixation, des agents de blanchiment, des solvants et des détergents.

Que pouvons-nous faire pour mettre un frein à cette utilisation intense de l’eau et aux dommages causés à notre environnement ? Le plus simple est le réemploi. Plus nous réutilisons de vêtements et en prolongeons la durée de vie, moins il faudra en fabriquer de nouveaux. Optez pour un magasin d’aubaines comme Village des Valeurs, plutôt que d’en acheter de nouveaux. Vous seriez surpris de ce que vous pouvez trouver, et à une fraction du coût.

Une autre façon facile d’avoir un effet réel sur l’environnement est de faire don de vos vêtements usagés. Vous pouvez facilement déposer des sacs de vêtements usagés ou de petits articles ménagers à n’importe quelles grosses boîtes orange de l’Association du Nouveau-Brunswick pour l’intégration communautaire (ANBIC) que l’on trouve dans les collectivités du Nouveau-Brunswick. Pour en trouver une près de chez vous, il suffit de consulter le site nbacl.nbacl.ca/ccp.

Pour rendre le don encore plus facile, l’ANBIC offre également un service de collecte gratuit pour les articles donnés. Il vous suffit de consulter le site Web, de remplir le formulaire en ligne « Demande de cueillette » et l’ANBIC s’occupera de ce reste.

Le don de vêtements usagés et de petits articles ménagers à l’ANBIC aide les gens de votre communauté. Grâce à notre partenariat avec Village des Valeurs, tous les profits versés à l’ANBIC pour la collecte d’articles donnés vont directement à nos programmes qui soutiennent les personnes ayant un handicap intellectuel ou développemental dans notre province, vos amis et vos voisins. Le don de vêtements est bénéfique pour l’environnement et pour les personnes qui ont vraiment besoin de notre soutien.

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Déclaration sur l'accessibilité au web

Production Web Big Bright Sun Communications logo Big Bright Sun Communications