Fournir des measures d’adaptation et de soutien

Les programmes récréatifs inclusifs examineront des façons de fournir des mesures d’adaptation et de soutien aux personnes ayant un handicap (et, au besoin, de façons de les financer).

Les mesures d’adaptation et de soutien peuvent prendre plusieurs formes. Cela peut se traduire par la fourniture d’accessoires et d’équipement fonctionnels et d’installations accessibles, par l’adaptation de l’activité ou de l’équipement utilisé (comme expliquer dans la section précédente), par l’aide à l’apprentissage des compétences ou l’offre de soutien personnel (comme de l’aide physique, une surveillance sur place, des services d’auxiliaires, des interprètes).

Le plus souvent, la prestation de mesures d’adaptation et de soutien ne coûte pas cher. Elle oblige cependant à faire preuve d’une volonté de souplesse et de créativité. Un facilitateur d’inclusion peut aider à planifier les mesures d’adaptation et de soutien. Parallèlement, divers organismes s’occupant des personnes ayant un handicap ont souvent de l’expertise dans les besoins de soutien des personnes ayant des handicaps précis. Ils peuvent apporter une certaine aide dans la planification de la participation de personnes spécifiques dans vos programmes.

Mesures de soutien personnelles

Toutes les personnes ayant un handicap n’auront pas besoin de mesures de soutien personnelles. En fait, beaucoup n’auront pas besoin de plus de soutien que ce que l’on accorde habituellement aux autres participants du programme. Pour celles qui ont besoin de soutien personnel, il sera important de déterminer la sorte de soutien nécessaire et la fréquence. Beaucoup de ces besoins de soutien peuvent être définis par la personne elle-même ou par sa famille. D’autres fournisseurs de services peuvent aussi avoir de l’information précieuse.

Avant que la personne commence à participer, dressez un plan pour répondre à ces besoins de soutien. Parfois, les besoins de soutien d’une personne ne sont pas apparents. Vous pourriez devoir commencer par faire participer la personne tout en étant attentif à ce que pourraient être ses besoins. De plus, les besoins de soutien peuvent changer à mesure que la personne intensifie sa participation. Pour certaines personnes, le soutien ne sera nécessaire que pendant les premiers jours ou les premières semaines de leur participation.

Les mesures de soutien personnelles peuvent venir de plusieurs sources, rémunérées et non rémunérées. Il est à noter que les mesures de soutien personnelles ne nécessitent pas toujours que quelqu’un soit à côté de la personne. En fait, une règle pratique consiste à faire en sorte que les mesures de soutien personnelles affectent le moins possible les interactions naturelles se produisant dans le contexte des activités récréatives. Cette règle s’applique particulièrement auprès des jeunes personnes qui reçoivent du soutien d’un adulte. Le soutien des adultes envers les enfants et les jeunes peut avoir des effets négatifs sur les possibilités de ces derniers d’établir des relations avec leurs pairs.

Voici quelques idées sur les façons de fournir un soutien personnel aux personnes ayant un handicap :

Faire appel à du personnel déjà présent dans le milieu récréatif. Il peut s’agir de conseillers en loisirs, de conseillers en formation ou d’employés d’été.

Se servir de subventions aux étudiants ou d’autres programmes de subventions (comme le Programme d’emploi d’été et Expérience de travail) pour ajouter du personnel fournissant une assistance.

Étudier l’utilisation de mesures de soutien naturelles. Il s’agit d’identifier une ou plusieurs personnes participant aussi au programme ou à l’activité, qui seraient disposées à apporter une aide. Le soutien naturel peut être une façon utile d’aider les gens à établir des relations avec leurs pairs.

Tirer parti du bassin de bénévoles de votre programme pour déterminer si les gens sont disposés à soutenir quelqu’un qui a un handicap.

Au besoin, renseigner les gens sur les programmes du gouvernement pouvant financer des services pour personnes ayant un handicap. Pour les enfants de 18 ans ou moins, le programme actuel s’intitule Services communautaires destinés aux enfants ayant des besoins spéciaux (le programme accorde du financement pour les enfants ayant un handicap important). Pour les adultes âgés de 19 à 64 ans, le programme actuel s’intitule Programme de soutien aux personnes handicapées. Si une personne est admissible, elle peut faire une demande de financement pour un travailleur de soutien pouvant venir dans le milieu récréatif à court ou à long terme.

Pour ce qui est des programmes récréatifs scolaires, un aide-enseignant peut apporter un soutien.

Selon les besoins de la personne, vous pouvez songer à offrir de la formation aux personnes qui apportent un soutien. Vous pourriez par exemple offrir de la formation sur des sujets comme les techniques de levage appropriées, la gestion des comportements, l’utilisation de médicaments contre les allergies. Parfois, les membres de la famille peuvent offrir de l’information précieuse sur ces questions. Vous pourriez cependant explorer des possibilités de formation plus formelles dans le cadre de vos plans de formation du personnel.

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Déclaration sur l'accessibilité au web

Production Web Big Bright Sun Communications logo Big Bright Sun Communications