Salle de presse

Bienvenue au centre de presse de l’ANBIC, qui vise à offrir aux journalistes de l’information utile sur l’organisme. On y trouve notamment l’histoire de l’ANBIC, les énoncés de position de l’organisme et des indications sur la façon d’interviewer une personne ayant un handicap intellectuel.

Pour tout renseignement ou pour toute précision, veuillez communiquer avec notre coordonnatrice des communications Christy McLean. Si elle n’est pas disponible, vous pouvez communiquer avec notre adjoint aux communications Darcy Cameron.

Communiqués de presse

Next Page

Lignes directrices

Voici quelques lignes directrices générales à prendre en compte lors d’entrevues avec une personne ayant un handicap intellectuel :

  • Il n’est pas toujours pertinent pour l’article de mentionner qu’une personne a un handicap. Advenant le cas, identifiez la personne d’abord, ensuite le handicap, puis continuez.
  • Ne pensez pas avoir à surveiller de près chaque mot et action. Il est plus important d’agir de façon naturelle.
  • Mettez l’accent sur la capacité plutôt que la limite. Dites qu’une personne a un handicap et non pas qu’elle est handicapée. Les gens ne veulent pas qu’on les définisse par leur handicap.
  • Évitez de recourir à des mots chargés d’émotion comme « souffrir », « être atteint » ou « être victime », ou de parler du handicap comme d’une « maladie » ou de dire que les familles sont « accablées ». Les personnes ayant un handicap intellectuel ne se considèrent pas comme malades ou souffrantes.
  • Évitez de décrire les personnes ayant un handicap qui réussissent comme « extraordinaires ». Accorder trop d’importance aux réalisations d’une personne peut suggérer que les attentes initiales étaient peu élevées.
  • Présentez la personne comme elle est. Par exemple, une personne ayant un handicap intellectuel peut être un étudiant, un employé, un parent ou un membre de la famille, un artiste ou un athlète.
  • Les personnes ayant un handicap intellectuel ne veulent pas qu’on les prenne en pitié ou qu’on leur fasse la charité.
  • Évitez de comparer l’âge réel d’une personne ayant un handicap à son « âge mental ».
  • Lorsque vous interviewez une personne ayant un handicap intellectuel qui est « non verbale », parlez-lui toujours directement, plutôt qu’à sa personne accompagnatrice ou à son aide.
  • Parlez d’un ton normal et n’utilisez pas de langage condescendant.
  • Une personne ayant un handicap intellectuel peut exiger beaucoup de patience de votre part. Par conséquent, laissez-lui assez de temps pour répondre à votre question.
  • Si une personne vous demande de répéter une question, envisagez d’avoir recours à un langage clair.
  • Demandez à la personne de répéter elle-même si vous ne la comprenez pas.
  • Ne tenez pas pour acquis qu’une personne ayant un handicap intellectuel a aussi un handicap physique.
Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Déclaration sur l'accessibilité au web

Production Web Big Bright Sun Communications logo Big Bright Sun Communications