Annonce de 13 lauréats néo-brunswickois pour les prix nationaux de l’inclusion scolaire

Dans la section : Communiqués de presse, Dans l'actualité
Tags:

FREDERICTON, N.‑B. – L’Association du Nouveau‑Brunswick pour l’intégration communautaire (ANBIC), en partenariat avec l’Association canadienne pour l’intégration communautaire (ACIC), a nommé aujourd’hui 13 lauréats des Prix nationaux de l’inclusion scolaire de cette année. Créés par l’ACIC, ces prix récompensent les personnes, les groupes ou les établissements qui se sont efforcés d’inclure tous les apprenants dans l’éducation, la vie scolaire et la communauté.  

« Une classe, une école ou une communauté véritablement inclusive profite aux élèves de toutes les capacités, a déclarée Suzanne Desrosiers, présidente de l’ANBIC. Tous les apprenants tirent profit du fait d’être parmi leurs pairs, et le fait d’être parmi un groupe varié d’étudiants peut aider les enfants et les jeunes à devenir des adultes plus empathiques et attentionnés. »

Les années précédentes, la cérémonie de remise des prix était organisée par le lieutenant‑gouverneur du Nouveau‑Brunswick à la Résidence du gouverneur à Fredericton. Cependant, la cérémonie de cette année a été annulée en raison de la COVID‑19, et d’autres projets visant à honorer les lauréats seront confirmés à l’automne.

« Nous rêvons du jour où l’inclusion sera considérée comme ordinaire, plutôt que révolutionnaire, affirme Robin Acton, présidente de l’ACIC. Ceux et celles qui sont honorés aujourd’hui, et qui l’ont été les années précédentes, sont la preuve que nous nous rapprochons chaque jour davantage de ce rêve. »

Les lauréats et lauréates du Prix national 2020 de l’inclusion scolaire du Nouveau‑Brunswick sont :

Le personnel de Chatham Day Care Center, MiramichiLe personnel de Chatham Day Care Center a créé un environnement véritablement inclusif où tous les enfants sont accueillis et pris en charge pour ce qu’ils sont et leurs capacités en tant qu’individus. Les activités d’apprentissage quotidiennes sont basées sur les forces individuelles des enfants et le centre s’appuie sur ces forces pour aider les enfants à relever leurs défis spécifiques.

Sheryl Titus, directrice du camp d’été/après l’école au QPlex de Quispamsis – Se concentrant sur les forces et le potentiel de tous les enfants, Sheryl a déployé beaucoup d’efforts pour créer une communauté inclusive et solidaire. Elle a accueilli des enfants qui n’étaient pas acceptés dans d’autres centres, a créé une salle sensorielle pour permettre aux enfants de décompresser et a fixé des exigences pour un développement professionnel régulier obligatoire, en veillant à ce que tous les éducateurs du QPlex soient au fait des meilleures pratiques inclusives pour les enfants dont ils s’occupent.

Joanne McIsaac, instructrice à la Western Valley Adult Learning à Woodstock – En tant qu’instructrice du programme GED, Joanne aide tous les étudiants à réaliser leur potentiel, en travaillant fréquemment après les heures de cours, le soir et le week‑end, pour leur fournir un soutien scolaire supplémentaire. Consciente que nombre de ses étudiants doivent relever des défis en dehors de la salle de classe, elle travaille avec chacun d’eux à son propre rythme. Ses étudiants lui attribuent leur succès et une plus grande confiance en eux, et nombre d’entre eux ont poursuivi leurs études au NBCC.

Assistantes en éducation à l’école Keswick Valley Memorial, Burtts Corner – Les assistantes en éducation ont veillé à ce que tous les élèves soient inclus dans les activités quotidiennes et les événements parascolaires tels que les danses et les soirées familiales. Elles cherchent des moyens d’aider les élèves à participer à toutes les activités, et ont apporté du matériel et des équipements supplémentaires selon les besoins.

Wanda MacDonald, assistante en éducation à l’école Champlain Heights de Saint John Wanda se concentre sur ce que chaque élève peut faire plutôt que sur ce qu’il ne peut pas faire et favorise une atmosphère d’appartenance et de respect dans la communauté scolaire. Au cours de la dernière année scolaire, elle a soutenu un élève autiste et a appris à bien connaître cet élève – elle est capable de désamorcer les situations avant qu’elles ne deviennent incontrôlables et les parents de l’élève ont remarqué un comportement plus calme lorsqu’il rentre de l’école.

Robin Buchanan, enseignant d’éducation physique à l’école secondaire d’Oromocto à Oromocto – Innovateur et chef en matière d’inclusion dans son école, Robin a transformé le gymnase en un espace accueillant et sûr pour les élèves de tous niveaux. Les élèves ont acquis les compétences et les connaissances nécessaires pour utiliser le gymnase de manière sûre et appropriée, et Robin a réalisé avec Para Nouveau‑Brunswick Sports et loisirs des vidéos d’instruction pour le hockey sur luge et le basketball en fauteuil roulant. Il a également dirigé l’introduction d’une équipe de basketball unifiée – un programme sportif inclusif créé par Special Olympics pour les élèves avec et sans handicap.

Rhonda Magee et Ellen Higgins, enseignantes à la maternelle de l’école Hazen White‑St. Francis à Saint John – Rhonda et Ellen favorisent un climat d’appartenance et de respect dans leurs classes, et se concentrent sur ce que chaque élève peut faire plutôt que sur ce qu’il ne peut pas. Elles ont aussi mis au point un système de progression d’apprentissage personnalisé inspiré de Super Mario qui a suscité l’enthousiasme des élèves et a permis d’améliorer les résultats d’apprentissage pour tous les élèves.

Équipe des services intégrés de l’École Carrefour‑Étudiant, Beresford – L’équipe des services intégrés de l’école n’hésite pas à innover ou à apporter les changements nécessaires pour rendre l’établissement plus inclusif. Les animaux de soutien personnel, l’utilisation de technologies de soutien, les espaces non sexués et le développement professionnel continu sont autant de moyens par lesquels l’équipe a démontré son engagement envers l’inclusion.

Élèves de l’École Les Éclaireurs, Fredericton – Des sièges à l’avant de l’autobus scolaire laissés vides pour ceux qui en ont besoin, aux élèves plus âgés qui font la lecture aux élèves qui ont besoin d’aide, en passant par la recherche de moyens de communiquer avec les élèves qui n’utilisent pas de mots, les élèves de l’École Les Éclaireurs sont un exemple vivant d’inclusion scolaire.

Marie‑Josée Couture, coordonnatrice de l’inclusion scolaire au District scolaire francophone Nord‑Est – En tant que championne de l’inclusion scolaire, Marie voit le potentiel de tous les élèves. En tant que personne‑ressource pour son district, elle répond à des dizaines de demandes quotidiennes et aide les enseignants et enseignantes à trouver des solutions pour permettre à tous les élèves d’apprendre et d’être inclus dans la communauté scolaire.

Steven Austin, instructeur en menuiserie au NBCC Moncton – Au fil des ans, Steve a soutenu de nombreux étudiants ayant un handicap dans le cadre du programme de menuiserie. Il accorde une attention particulière aux points forts de chaque étudiant et utilise ces points forts pour développer des niveaux plus élevés d’apprentissage pratique, tout en traitant tous les étudiants avec dignité et respect.

Faculté de soudage du NBCC de Saint John – Les enseignants ont accueilli un étudiant autiste dans leur classe cette année et ont fait de gros efforts pour le soutenir, notamment en lui offrant un enseignement individuel en dehors des heures de cours. En conséquence, l’engagement et la confiance de l’étudiant se sont renforcés et les autres étudiants de la classe ont découvert l’inclusion.

Personnel de l’École Mgr‑Lang, Drummond – Reconnaissant que l’adaptation est une partie importante de l’inclusion, l’équipe éducative de l’École Mgr‑Lang s’efforce d’améliorer continuellement ses pratiques d’inclusion. Tous les élèves sont inclus et valorisés dans la classe, et l’équipe de l’école souligne que l’inclusion est plus que la présence des élèves, mais plutôt une approche centrée sur les forces de chaque élève.

À propos de l’Association du Nouveau‑Brunswick pour l’intégration communautaire (ANBIC)

L’ANBIC est une organisation provinciale à but non lucratif qui travaille au nom des enfants et des adultes ayant un handicap intellectuel ou de développement et de leurs familles. Nous stimulons la création d’occasions pour les gens ayant un handicap intellectuel ou développemental en vue de leur permettre de vivre une vie pleine et enrichissante dans tous les aspects de la société.

-30-

Source :

Aleisha Bosch
Directrice du Marketing et des communications
Association du Nouveau‑Brunswick pour l’intégration communautaire
abosch@nbacl.nb.ca


Déclaration sur l'accessibilité au web

Production Web Big Bright Sun Communications logo Big Bright Sun Communications