Linda LeBlanc et sa classe de première et deuxième années, l’école Abbey-Landry

Dans la section : Blogue de l'ANBIC, Dans l'actualité, En vedette, Nouvelles de l'ANBIC

En janvier 2018, Danika LeBlanc a réalisé que sa fille Destiny avait besoin d’un nouveau fauteuil roulant. Destiny est née avec le syndrome de Rett, un trouble neurologique rare qui affecte sa capacité de parler ou de marcher. Alors que l’assurance couvre un nouveau fauteuil roulant tous les cinq ans, l’enfant de huit ans était devenue trop grande pour son fauteuil roulant après seulement trois ans. Un nouveau fauteuil roulant pour Destiny coûterait 10 000 $ à la famille.

Danika s’est tournée vers l’école de sa fille, l’école Abbey-Landry de Memramcook. Elle a demandé si la classe pouvait aider la famille à recueillir des fonds pour le nouveau f auteuil roulant en ramassant les languettes des canettes en aluminium, qui pourraient ensuite être échangées contre de l’argent.

Lorsque ses camarades de classe ont appris qu’elle avait besoin d’aide pour obtenir un nouveau fauteuil roulant, ils ont sauté sur l’occasion de lui donner un coup de main. Ils prévoyaient d’amasser suffisamment de languettes pour recueillir 500 $.

Linda LeBlanc, l’enseignante de 1re et 2e année de l’école Abbey-Landry, a encouragé et soutenu les élèves à chaque étape du processus. Elle leur a donné l’occasion d’étendre le projet au-delà de leur salle de classe. Après avoir transformé l’idée en un projet à l’échelle de l’école, les élèves sont allés de classe en classe pour expliquer l’importance de ramasser les languettes des canettes d’aluminium. La collecte de fonds a rapidement pris une tournure virale, et les contributions ont commencé à affluer de partout au Canada atlantique.

Le directeur de l’école, Pierre Roy, affirme qu’il est gratifiant de voir les élèves faire preuve d’un tel esprit d’entreprise. Il a vu beaucoup d’enfants sortir des sentiers battus. Tout, des ventes de garage et de pâtisseries à la vente de limonade et de signets, en passant par la tenue d’une soirée-bénéfice.

Quand Danika a appris que les camarades de classe du Destiny recueillaient de l’argent pour son nouveau fauteuil roulant, cela signifiait tout pour elle : ils n’étaient pas seuls, Destiny était l’une de leurs camarades de classe, et pas quelqu’un qui sortait du lot. Cela signifiait qu’elle était acceptée.

Destiny fait vraiment partie de la communauté scolaire. Elle est toujours en classe, ses camarades jouent avec elle et l’aident quand elle a besoin d’aide, se battant même parfois pour savoir qui va s’asseoir à ses côtés. Lorsqu’on lui a demandé pourquoi elle voulait aider le Destiny à se procurer un nouveau fauteuil roulant, sa camarade de classe Madison Légère a répondu que des amis, ça s’entraide.

Carole Brideau, l’assistante en éducation de la classe, a beaucoup aidé les élèves dans leur projet de classe à recueillir des languettes et des dons afin d’acheter un nouveau fauteuil roulant pour leur amie Destiny. Elle les a aidés à compter les languettes et à organiser les dons à leur arrivée.

En janvier 2019, les élèves avaient amassé 13 millions de languettes, soit l’équivalent de plus de 10 600 $ – assez d’argent pour acheter le nouveau fauteuil roulant pour Destiny.
Linda dit que le Destiny est comme un rayon de soleil à leur école. Elle est l’une des élèves les plus populaires de l’école; les élèves adorent être près d’elle. Ils ont vraiment une amitié et un lien avec elle.

Ces élèves ont prouvé que si vous voulez aider un ami ou une amie et que vous avez un grand coeur, vous pouvez vraiment atteindre de grands objectifs.

« Nous avons beaucoup à apprendre des enfants sur l’inclusion », ajoute Pierre Roy.

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Déclaration sur l'accessibilité au web

Production Web Big Bright Sun Communications logo Big Bright Sun Communications