REMISE DES PRIX NATIONAUX DE L’INCLUSION SCOLAIRE

Dans la section : Communiqués de presse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le jeudi 18 février 2016

REMISE DES PRIX NATIONAUX DE L’INCLUSION SCOLAIRE

(Fredericton, N.-B.) – Onze prix nationaux de l’inclusion scolaire ont été remis aujourd’hui au cours d’une cérémonie à la résidence du Gouverneur. Établis par l’Association canadienne pour l’intégration communautaire (ANBIC), les prix reconnaissent des personnes, des écoles et des organismes du Nouveau-Brunswick qui travaillent quotidiennement pour inclure tous les étudiants dans l’éducation et la vie scolaire. Ils sont le point central des célébrations marquant le Mois national de l’inclusion scolaire.

La cérémonie a été organisée par l’Association du Nouveau-Brunswick pour l’intégration communautaire (ANBIC) et accueillie par l’honorable Jocelyne Roy-Vienneau, lieutenante-gouverneure du Nouveau-Brunswick et marraine de l’ANBIC.

Son excellence l’honorable Jocelyne Roy-Vienneau et la présidente de l’ANBIC Dianne Cormier Northrup ont remis les prix à des lauréats représentant le continuum de l’inclusion au cours du cycle de l’éducation, à savoir, deux propriétaires exploitantes de garderie, le personnel de deux écoles élémentaires, la communauté scolaire d’une école élémentaire,  une enseignante et un aide-enseignante, les enseignants et les étudiants d’une équipe de production d’école secondaire, une enseignante ressource, une stratège d’apprentissage de collège communautaire, une enseignante de collège communautaire, une directrice de services aux élèves et une communauté scolaire au complet.

Les personnes qu’on célèbre aujourd’hui « ont une influence importante dans la vie de personnes et de communautés par leur contribution et par l’exemple qu’elles donnent », a indiqué Dianne Cormier Northrup dans son allocution d’ouverture.

« Nous savons que la tâche d’éduquer un étudiant est difficile dans le meilleur des cas, mais il y a bien des gens dans notre système d’éducation qui, non seulement se montre à la hauteur, mais trouvent dans leur travail une source d’inspiration et de ce fait, inspirent les autres », a-t-elle ajouté.

« Le temps est maintenant venu pour nous de reconnaître ceux et celles qui vont un peu plus loin, en sachant qu’ils ne changent pas qu’une seule vie, mais plusieurs ».

« Il reste encore bien du travail à faire, a-t-elle ajouté, mais nous voulons que les éducateurs, le personnel de soutien, les étudiants et les parents considèrent les exemples des personnes que nous honorons aujourd’hui et sachent que c’est possible et que ça en vaut la peine. »

« Nous sommes conscients que nous vivons une période économique difficile, mais nous ne pourrions trouver de meilleure occasion de montrer pourquoi l’inclusion scolaire est efficace. L’inclusion scolaire consiste à tirer parti de la force collective des éducateurs, des étudiants, des parents et de la collectivité pour l’amélioration du bien-être collectif. »

Fondée en 1957 par des parents dont les enfants n’avaient pas légalement droit à une éducation dans nos écoles publiques, l’ANBIC a évolué au cours des 59 dernières années et travaille désormais à des initiatives qui touchent presque tous les aspects de la vie des personnes qui ont un handicap intellectuel.

Les lauréats du Nouveau-Brunswick des prix nationaux de l’inclusion scolaire 2016 sont :

 À Oromocto, Jillian Power, propriétaire et exploitante de la garderie de jour Shooting Stars, où chaque enfant est accepté et inclus de façon inconditionnelle dans le programme quotidien. À la garderie Shooting Stars, l’inclusion n’est pas qu’une politique. Elle fait partie intégrante de la pratique courante.

À Saint John, l’école Centennial, pour son aptitude à rassembler les éducateurs, les parents et la collectivité en général pour veiller à ce que chaque enfant se sente valorisé et qu’il apprenne selon son plein potentiel.

L’école Lincoln Elementary, Lincoln, pour être un modèle de pratiques exemplaires en matière d’inclusion scolaire dans tous les aspects de l’établissement scolaire et de la communauté de l’école.

De l’école Fairvale Elementary à Rothesay, l’enseignante Shonna Martin et l’aide enseignante Karen Roscoe, pour leurs remarquables efforts à faire en sorte qu’une étudiante ayant l’autisme et son chien d’assistance soient accueillis et inclus dans tous les aspects de la vie scolaire.

De Fredericton, l’équipe de production de l’école Fredericton High (FHS) pour faire en sorte que tout étudiant désireux de faire partie du groupe ait un rôle important à jouer.

Barb Manship-Hayden, enseignante-ressource de l’école Frank L. Bowser de Riverview pour le fait d’enseigner aux étudiants comment défendre leurs intérêts et pour le fait d’aider les étudiants à mettre en pratique leur aptitude à diriger.

Du CCNB Moncton, Mandy Bellefleur, pour révolutionner l’approche du collège dans le service aux étudiants ayant un handicap et soutenir les étudiants afin qu’ils vivent tous les aspects de la vie collégiale.

Du CCNB Woodstock, l’enseignante de la petite enfance Tammie Hachey, non seulement pour son aptitude exceptionnelle à faire en sorte que tous les étudiants aient des occasions de réussir dans son programme, mais aussi pour sa capacité de soutenir les autres enseignants qui souhaitaient la même chose pour leurs étudiants.

De Dieppe, Lise Maillet, directrice du Centre éducatif Le Platinum, pour investir dans l’inclusion de tous les enfants dont elle à la garde, et ce, par la formation et le perfectionnement professionnel de son personnel et des partenariats avec des organismes communautaires.

Également de Dieppe, toute l’équipe enseignante et non enseignante, ainsi que les élèves, parents et la communauté de l’École Sainte Thérèse, qui ont été reconnus pour leur remarquable réussite dans la mise en œuvre de la politique d’inclusion scolaire 322 dans leur école.

De Campbellton, Susan Arseneault, directrice des Services aux élèves (francophone Nord-Est). On l’a reconnaît comme authentique championne de l’inclusion scolaire dans son district. Elle a par ailleurs participé à la mise en œuvre de projets comme la prestation intégrée des services (en collaboration avec les directeurs du ministère de la Santé, de la Sécurité publique et du ministère du Développement social pour la région) et d’un programme permettant aux écoles de demander du financement spécial pour du matériel adapté et d’autres outils visant à réponde aux besoins des étudiants ayant un handicap.

 

L’ANBIC est un organisme provincial sans but lucratif qui travaille au nom des enfants et des adultes ayant un handicap intellectuel et de leurs familles pour faire en sorte que les personnes ayant un handicap intellectuel puissent vivre, apprendre, travailler et participer à la vie de la communauté en tant que citoyens appréciés et utiles.

Les profils complets des lauréats et lauréates sont offerts sur demande.

 Sources :

Shana Woodill, Directrice de l’inclusion scolaire, ANBIC

506-453-8638   swoodill@nbacl.nb.ca

 

Christy McLean, Directrice des communications, ANBIC

506-453-4404   cmclean@nbacl.nb.ca

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Déclaration sur l'accessibilité au web

Production Web Big Bright Sun Communications logo Big Bright Sun Communications