Remise des prix nationaux de l’inclusion scolaire

Dans la section : Communiqués de presse

Les lauréats et lauréates du Nouveau-Brunswick des prix nationaux de l’inclusion scolaire 2014

(Fredericton, N.-B.) – Six prix de l’inclusion scolaire 2015 et deux prix nationaux spéciaux de mérite ont été remis au cours d’une cérémonie à la Résidence du gouverneur aujourd’hui. Établis par l’Association canadienne pour l’intégration communautaire (ACIC), les prix reconnaissent les personnes, des écoles et des organismes du Nouveau-Brunswick qui travaillent tous les jours à l’inclusion de tous les élèves dans l’éducation et la vie de l’école. La remise des prix représente le fait saillant des célébrations marquant le Mois de l’inclusion scolaire.

La cérémonie a été organisée par l’Association du Nouveau-Brunswick pour l’intégration communautaire (ANBIC) et accueillie par l’honorable Jocelyne Roy Vienneau, lieutenante-gouverneure du Nouveau-Brunswick et présidente d’honneur de l’ANBIC.

Son honneur Jocelyne Roy Vienneau et la présidente de l’ANBIC Dianne Cormier Northrup ont remis les prix aux lauréats qui représentent le continuum de l’inclusion au cours du cycle de l’éducation, à savoir une équipe d’éducatrices d’un service de garde et d’apprentissage de la petite enfance, une enseignante d’école primaire, une titulaire de classe à l’élémentaire, une équipe d’aides-enseignantes d’une école communautaire, un enseignant d’éducation physique à l’intermédiaire, une étudiante de huitième année et un enseignant de collège communautaire. Les deux prix spéciaux de mérite ont été remis à un membre de longue date de la communauté de l’ANBIC qui a commencé à faire la promotion de l’inclusion scolaire au moment de l’établissement de l’ANBIC et aux équipes francophone et anglophone de facilitateurs de l’inclusion qui ont reçu une affectation spéciale du gouvernement du Nouveau-Brunswick en 2012.

Les gens qui ont été célébrés aujourd’hui ont une influence importante dans la vie des particuliers et des commectivités par leur contributions et leur exemple », a indiqué Dianne Cormier Northrup dans son discours d’ouverture.

« Depuis 1986, époque où l’inclusion scolaire a été légiférée au Nouveau-Brunswick, j’ai été témoin du progrès que la province a accompli pour veiller à ce que chaque enfant atteigne son plein potentiel, a-t-elle poursuivi. Notre parcours n’a pas été facile.

« Nous remercions ceux et celles qui ont travaillé et qui continuent de travailler avec zèle à la protection et au respect des droits de tous les étudiants », a dit Mme Cormier Northrup.

« Nous savons qu’il reste beaucoup à faire, a-t-elle ajouté. Nous sommes conscients qu’il y a des enfants dans beaucoup de régions de la province qui ont encore de la difficulté à être inclus, valorisés et acceptés. J’espère sincèrement que les parents, les enseignants, les administrateurs, le gouvernement et d’autres intervenants continueront de travailler ensemble à faire en sorte que tous les étudiants du Nouveau-Brunswick aient la chance de profiter de tout l’éventail des options d’études offert dans notre système d’éducation. »

Fondée en 1957 par des parents dont les enfants n’étaient pas autorisés par la loi à obtenir une éducation dans nos écoles publiques, l’ANBIC évolue depuis 58 ans et travaille désormais à des initiatives qui touchent à presque tous les aspects de la vie des gens des personnes qui ont un handicap intellectuel.

Les lauréats et lauréates du Nouveau-Brunswick des prix nationaux de l’inclusion scolaire 2014 sont :

De Hampton, Sara Creighton, enseignante ressource et méthodes à l’école Dr. A.T. Leatherbarrow, a été célébré pour avoir organisé Qui je suis, un programme d’inclusion d’un an créé pour célébrer les qualités de chaque enfant et membre du personnel qui les rend uniques.

De l’école Harcourt, trois aides-enseignantes, Lorena Joseph, Lorraine Whalen et Julia Murray, dont l’approche d’équipe relativement à l’inclusion repose non seulement sur le dévouement et l’amour qu’elles portent aux enfants auprès de qui elles travaillent, mais aussi sur leur professionnalisme et leur recherche continue d’éducation et de soutien des autres praticiens du domaine.

De l’école de Grande-Digue, Rhéal Hébert, un enseignant d’éducation physique dont la volonté d’inclure les étudiants ayant un handicap dans les activités de sa classe a abouti à un programme parasport dans le cadre duquel les étudiants avec et sans handicap participent.

À Moncton, le centre pour enfants Unicorn, un service d’éducation et de garde de la petite enfance où tous les enfants sont acceptés et inclus de façon inconditionnelle dans le programme quotidien. Chez Unicorn, l’inclusion est non seulement une politique, elle est inhérente à la pratique quotidienne.

Aussi à Moncton, Al Dewitt, un enseignant en transformation des métaux du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick, dont l’appui continu de longue date envers les pratiques inclusives a aidé beaucoup d’étudiants ayant un handicap à atteindre leurs objectifs et a inspiré les autres départements du collège à profiter eux aussi de l’inclusion dans leur programme.

De l’école Rothesay Park, une élève de huitième année, Keelan Lewis, qui est devenue un modèle pour toute sa classe en raison de ses interactions respectueuses et gentilles avec tous ses camarades ayant un handicap et dont la solide amitié avec une fille ayant le syndrome de Down a montré que les personnes ayant un handicap peuvent avoir des relations étroites avec leurs pairs.

Les lauréats des prix spéciaux de mérite sont :

David Jory de Saint John, qui travaille sans relâche à l’inclusion des personnes ayant un handicap intellectuel depuis la fondation de l’ANBIC. Grâce à ses efforts, des pas de géant ont été réalisés pour obtenir l’inclusion scolaire pour tous les enfants. Son fils John, qui a le syndrome de Down et qui est maintenant un adulte vivant de façon autonome, a accepté le prix en son nom.

Les équipes de facilitateurs de l’inclusion francophone et anglophone, des éducateurs dévoués du Nouveau-Brunswick recrutés par le gouvernement de la province pour faire avancer le mandat de l’inclusion. Les membres des équipes ont été choisis en raison de leur engagement manifeste envers le leadership en inclusion scolaire. Ils ont été des catalyseurs essentiels pour le soutien continu du changement et pour le renforcement de la connaissance des écoles, des compétences des enseignants et de la compréhension de l’inclusion scolaire du système d’éducation.

-30-

Les profils complets des lauréats et des lauréats sont offerts sur demande.

Contact :

Christy McLean
Directrice des communications
ANBIC
5064534404
cmclean@nbacl.nb.ca

Gina Wilkins
Experte-conseil principale de l’ANBIC
BissettMatheson Communications
506-658-0116 (bureau) 506-639-4658 (maison)
gina@bissettmatheson.com

Share on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someone

Déclaration sur l'accessibilité au web

Production Web Big Bright Sun Communications logo Big Bright Sun Communications